Impossible de passer quelques jours à Amsterdam sans découvrir ses musées. La capitale amstellodamoise offre une variété d’établissements en tout genre. Côté histoire, c’est la célèbre maison d’Anne Franck qui accueille le plus de visiteurs. Le musée de l’Histoire Juive est aussi très intéressant. Pour beaucoup plus de légèreté, vous pouvez aussi tester la Heineken Experience ou visiter le musée du cannabis ! Passionnée par l’art et ne disposant pas d’assez de temps pour tous les voir, j’ai opté pour Amsterdam version arty.

carnet-musee-van-gogh-blog-bar-a-voyages

Carnet et outils de Vincent Van Gogh

Musée Van Gogh : la plus grande collection au monde du peintre

Ce très beau musée a été rénové en 2013. Il abrite 200 toiles, 500 dessins et 750 documents écrits par Vincent Van Gogh. Si comme moi vous aimez cet artiste, vous serez comblé.

audioguide-musee-van-gogh-blog-bar-a-voyages

Avec l’audio guide, vous saurez tout

En arrivant, la file de visiteurs peut effrayer, pourtant, je n’ai attendu que 10 minutes. Si vous possédez la carte I Amsterdam, le ticket est inclus mais il faut compter 5 euros supplémentaires si l’on souhaite un audio guide (en 2018 un tarif unique devrait regrouper l’entrée et l’audio guide). En attendant, je vous recommande vivement d’en prendre un car cela donne beaucoup de détails passionnants et d’anecdotes intéressantes sur cet artiste tourmenté, ses oeuvres ainsi que sur l’évolution de son travail.

Le parcours de visite est proposé avec un classement chronologique des toiles. Il s’effectue dans le sens des aiguilles d’une montre. Choisissez le mode « visite à votre rythme » sur l’audio guide pour ne pas en perdre une miette et appuyez sur le numéro du tableau une fois que vous êtes devant celui-ci.

musee-van-gogh-blog-bar-a-voyages

Le musée Van Gogh accueille plus d’un million de visiteurs par an

Le musée est bien agencé, aéré et présenté. En s’y baladant on a l’impression qu’il n’y a pas trop de monde et c’est agréable. On peut observer les toiles de très près. Les oeuvres majeures bien sûr, mais également celles moins connues des débuts du peintre.

Lors de ma visite il y avait deux expos temporaires que j’ai adorées : la comparaison des oeuvres de Van Gogh avec celles de Munch, Monnet et Gauguin.

expos-musee-van-gogh-blog-bar-a-voyages

Exposition de Munch

Le saviez-vous?

  • Connaissez-vous la raison pour laquelle Van Gogh a fait autant d’auto-portraits ? En rejoignant son frère Théo à Paris en 1886, il souhaitait développer la technique des portraits. Etant trop pauvre pour se payer des modèles, il s’est peint lui-même pour s’exercer.
  • Saviez-vous qu’il n’a vendu qu’une seule toile de son vivant ? Ce n’est qu’après la mort tragique du peintre que sa belle soeur, issue d’une riche famille, utilisa son réseau pour faire connaitre l’artiste. Quand on sait que Les Iris se sont vendus 54 millions de dollars, on se demande pourquoi elle n’a pas agi plus tôt !
  • Van Gogh correspondait beaucoup par courrier, notamment avec son frère. Un site en anglais regroupe près de 900 de ses lettres, permettant de mieux comprendre cet artiste, son oeuvre, sa maladie et son univers.
  • Pour connaitre d’autres détails et les expositions à venir dans le monde, nous vous recommandons également Arsty (site en anglais également) qui vous donnera de nombreuses informations sur cet artiste.
portraits-van-gogh-blog-bar-a-voyages

Auto portraits

Infos pratiques

Ce que je n’ai pas aimé en visitant le musée Van Gogh, c’est que les photos sont interdites, mais j’avoue avoir volé plusieurs clichés, sans flash bien évidemment !

oeuvres-van-gogh-blog-bar-a-voyages

Quelques-unes des oeuvres « volées » de Van Gogh

A noter que l’accès au vestiaire du musée est gratuit mais il y a une très longue file d’attente.

Je vous déconseille aussi de déjeuner au self du musée car c’est cher (4/6 euros le snack, 15 euros le petit plat) et pas spécialement bon.

Attention le musée ferme ses portes à 17h. Mais il est ouvert en nocturne le vendredi soir (jusqu’à 21h ou 22h selon la période de l’année).

Si vous souhaitez vous rendre au Musée Van Gogh, préparez votre visite ici.

Maison de Rembrandt : dans l’atelier du maître

Un peu moins populaire que les grands musées d’Amsterdam, ce lieu est idéal pour faire un saut dans le passé et découvrir la vie de cet artiste emblématique du Siècle d’Or. A votre arrivée, on vous propose de visionner un film assez long mais intéressant si vous comprenez bien l’anglais.

tickets-rembrandt-blog-bar-a-voyages

Les billets d’entrée pour la visite comportent des auto-portraits de l’artiste

Attention, si vous avez du mal à vous déplacer, cette maison est une construction typique sur 3 étages avec de vieux escaliers en bois assez raides. Rembrandt Van Rijn en fit l’acquisition en 1639 grâce à la fortune de sa femme. Il y vécut une vingtaine d’années et en fit son atelier. Rembrandt était un vrai business man, qui savait très bien vendre ses créations. Il donnait aussi des cours de peinture. Mais cette maison au coût exorbitant entraîna le peintre dans un gouffre financier. Il dû céder ses meubles et oeuvres d’art pour honorer son prêt puis déménagea dans le quartier Jordaan, beaucoup moins onéreux, où il resta jusqu’à la fin de ses jours.

hall-maison-rembrandt-copyright-museum-het-rembrandthuis-blog-bar-a-voyages

Hall de la maison présentant de nombreuses oeuvres ©Museum Het Rembrandthuis

Une maison totalement dédiée à l’art

Dans cette demeure achetée à prix d’or, la cuisine lui servait de salle d’exposition pour vendre ses toiles (ainsi que celles d’autres artistes). Il recevait les riches acquéreurs de ses toiles dans une autre salle du rez-de-chaussée.

A l’étage, un espace lumineux était dédié à son atelier. Lorsqu’on y pénètre, une odeur d’huile de lin flotte, donnant l’impression que Rembrandt vient de quitter la pièce.

pigments-rembrandt-blog-bar-a-voyages

Les pigments en poudre pour fabriquer les couleurs des peintures

On y découvre des toiles tendues par plusieurs fils sur des chevalets, et, sur une table, des pigments utilisés pour créer les peintures. Des animateurs sont présents pour montrer au public comment Rembrandt faisait ses mélanges pour obtenir ses couleurs. Au même étage c’est un cabinet de curiosités que l’on découvre avec animaux empaillés (crocodile, tatou…), nombreux coquillages, corail, verreries, bustes de personnages divers… Ces objets étaient utilisés comme modèles par le maître et ses élèves.

cabinet-curiosites-rembrandt-blog-bar-a-voyages

Quelques objets du cabinet de curiosités

Un autre étage était réservé pour les élèves de Rembrandt. Il accueille aujourd’hui une collection des gravures du peintre.

Infos pratiques

L’audio guide est gratuit ainsi que le casier pour laisser ses affaires. Bien pratique après une journée de visite de la ville d’où l’on ressort généralement les bras bien chargés de cadeaux et souvenirs.

Attention, le musée ferme officiellement à 18h mais on nous a mis dehors à 17h40 !

Si vous souhaitez vous rendre à la Maison de Rembrandt (Rembrandthuis), préparez votre visite ici.

Rijksmuseum : l’incontournable

Le Rijksmuseum est un musée national, l’un des plus importants des Pays-Bas datant de 1885. Son bâtiment de style néogothique et Renaissance hollandaise vaut le coup d’oeil à lui seul. Il a été rénové pendant 10 ans et a rouvert en 2013, proposant plus de 150 m de galeries.

Le Rijksmuseum, pour voyager dans l’histoire de l’art hollandais

Le musée présente plus de 8 000 pièces dont les peintures des grands maîtres hollandais et flamands du XVe au XIXe. Certaines d’entre elles appartiennent à la famille royale. Ce musée est juste magnifique avec une collection de toiles et d’objets innombrables. Bijoux, poupées, armes, faïences de Delft, maquettes de navire sont aussi à découvrir.

galerie-rijksmuseum-blog-bar-a-voyages

Les galeries aérées et spacieuses du musée

Les must see

Parmi la quantité d’oeuvres à voir dans ce musée, deux d’entre elles sont emblématiques :
  • La Ronde de Nuit de Rembrandt. Ce tableau datant de 1642 a été baptisé ainsi car il était encrassé et la scène laissait penser qu’elle se déroulait de nuit. Le tableau a été restauré et a retrouvé ses couleurs d’origine. Son titre original est la Compagnie du Capitaine Frans Banning Cocq. Il a été commandé et financé par 18 membres de la compagnie de la milice d’Amsterdam dont les noms sont inscrits sur l’écusson de la porte en arrière plan. Cette oeuvre a subi des tentatives de dégradation au couteau et à l’acide d’où la présence permanente d’un vigile, ce qui n’est pas le cas pour les autres toiles dont on peut s’approcher de très près.
ronde-de-nuit-blog-bar-a-voyages

La Ronde de Nuit sous haute surveillance

  • La Laitière de Vermeer date de la même époque (1658). Vous connaissez forcément ce tableau repris sur les étiquettes d’une célèbre marque de produits laitiers. J’ai été un peu déçue par l’oeuvre dont les traits ne sont pas aussi fins que je pensais… Un peu comme la Joconde au Louvre, la toile est toute petite alors qu’on l’imagine immense.
tableau-laitiere-blog-bar-a-voyages

La Laitière, vous la reconnaissez ?

Infos pratiques

L’entrée est incluse si vous possédez la carte I Amsterdam.

Les photos des oeuvres sont autorisées et même encouragées pour réussir votre meilleur selfie !

Il est préférable de visiter le musée en milieu d’après-midi pour éviter de trop attendre mais n’oubliez pas qu’il ferme ses portes à 17h !

La boutique du musée est assez sympa avec des objets de décoration. On y trouve évidemment aussi les inévitables livres, manuels, cartes postales et autres goodies à l’effigie des oeuvres exposées, et même une version Playmobil de la Laitière !

Si vous souhaitez vous rendre au Rijksmuseum, préparez votre visite du musée ici.

laitiere-playmobil-blog-bar-a-voyages

La version Playmobil du célèbre tableau de Vermeer

Musée de Street Art : un projet ambitieux

Amsterdam s’apprête à accueillir le plus grand musée de street art du monde dans le quartier « NDSM ». Celui-ci devrait ouvrir en août 2018.

futur-musee-street-art-copyright-peter-ernst-coolen-blog-bar-a-voyages

Les hangars qui accueilleront le futur musée ©Peter Ernst Coolen

Il sera installé dans les docks désaffectés de la Netherlands Dock & Shipbuilding Company qui a fermé ses portes à la fin des années 70. Cet ancien chantier naval, disposant de plus de 80 000 m2 de hangars, accueille déjà des artistes mais aussi des cafés et restaurants, un skate park et un bateau-concert.

street-art-amsterdam-blog-bar-a-voyages

Street art dans Amsterdam

Amsterdam propose depuis 2012 un parcours de visite à travers la ville pour découvrir les oeuvres de street art. Mais la création d’un véritable musée dédié à cet art est une nouveauté dont on doit l’initiative à Peter Ernst Cooler.

De nombreuses oeuvres seront présentées dans ce musée d’art urbain. Tandis que d’autres seront créées sur place, au fur et à mesure, afin de recouvrir l’ensemble des murs de ce site industriel.

Nils-Westergard-copyright-Wolfgang-Josten-blog-bar-a-voyages

Fresque de l’artiste américain Nils Westergard ©Wolfgang Josten

Une bonne raison de revenir l’année prochaine pour continuer la visite d’Amsterdam version arty.

Vous aimez les arts ? Lisez aussi :

Laisser un commentaire