Tout juste rentrée de son raid en pirogue, aujourd’hui j’avais envie de vous parler de Julie. Julie est la fille d’un de mes couples d’amis et j’ai trouvé intéressant de partager avec vous le projet auquel elle a participé au profit de l’association bordelaise Water Life Community. Au programme de cette aventure : pagayage, observation du littoral, collecte de déchets, détente en surf et beaucoup plus !

portrait de Julie - blog Bar à Voyages

Bonjour Julie, pourrais-tu te présenter ?

Bonjour Claire ! Originaire de Charente, près d’Angoulême, je suis une étudiante bordelaise de bientôt 21 ans. Je viens d’obtenir une double licence en information-communication/anglais et souhaiterais poursuivre mes études par un master en management international spécialisé dans le domaine des sports de glisse, pour lesquels j’ai beaucoup d’intérêt. Je pratique aussi le yoga depuis maintenant 3 ans.

J’aime également lire (romans, philosophie, développement personnel), jouer de la guitare et peindre à mes heures perdues.

Le voyage, pour sa part de découverte et d’apprentissage, fait également partie de mes centres d’intérêt. J’essaie, malgré mes modestes moyens d’étudiante, de bouger autant que je le peux.

Tu es bénévole pour l’association Water Life Community, peux-tu nous expliquer ce qu’est cette association ?

Pour être exacte je suis stagiaire, mais puisque c’est un stage non-obligatoire on peut dire que c’est un stage bénévole.

Water Life Community est une organisation à but non lucratif créée en mars 2016 par des passionnés, dont Alain Gétraud, directeur bénévole. Elle est implantée à Bordeaux,  basée dans l’espace de co-working de Darwin Eco-système, l’idée étant qu’à terme elle ait ses propres bureaux.

Julie-Blog Bar à Voyages

Julie à Darwin, devant le message de Sea Shepherd qui illustre parfaitement la raison d’être de l’association dans laquelle elle est bénévole

L’association vise à développer et favoriser la pratique des sports de glisse aquatique tout en œuvrant pour l’environnement. Il s’agit donc de démocratiser les sports de glisse aquatique, pour l’aspect sportif et ludique mais également pour rapprocher les gens de la nature et les sensibiliser à la pollution des eaux.

stand-up paddle - raid en pirogue - blog Bar à Voyages

Le stand-up paddle est un sport de glisse de plus en plus populaire

Cela se concrétise tout d’abord à travers des événements glisse éco-responsables. Le prochain est O’Vives #2 et se déroulera le samedi 16 juin aux Chantiers de la Garonne (Bordeaux rive droite). Mais aussi à travers des actions concrètes et permanentes pour une pratique éco-responsable :

  • partenariat avec Surfrider Foundation concernant le programme Waterman testeur,
  • sensibilisation et éducation en milieu scolaire et en festivals,
  • encouragement du développement de marques de glisse aquatique éco-responsables : Rockwell, Jabali Surfboards,
  • et bien plus encore !

Fin mai vous avez organisé un raid en pirogue, peux-tu nous en dire deux mots ?

Ce projet fait suite au raid en fat bike organisé l’an dernier. Il s’agissait cette fois-ci d’expérimenter la même formule mais avec les pirogues. Ce genre d’expédition fait partie de l’essence même de Water Life Community : c’est être dans l’action et exploiter le côté aventurier de chacun.

raid en pirogue - blog Bar à Voyages

Le raid en chiffres : 2 pirogues, 8 coéquipiers, 5 jours, 60 kilomètres parcourus

Nous sommes partis de Loctudy (Finistère Sud) le jeudi 24 mai à bord de deux pirogues de 4 places chacune pour arriver le dimanche 28 à Guidel. Cela représente un trajet d’environ 60 kilomètres. Nous naviguions 3 heures par jour.

L’équipe du raid en pirogue était composée de 8 personnes : Alain, Xavier, Charlie, Baptiste, Tanguy, Job (notre shaper partenaire qui a fait le déplacement depuis la Hollande), Coline et moi-même.

équipe du raid en pirogue - blog Bar à Voyages

L’équipe du raid (de gauche à droite / de haut en bas) : Xavier, Job, Julie, Baptiste, Coline, Tanguy, Alain et Charlie

Le but premier du raid en pirogue était de tester l’autosuffisance en milieu naturel dans un cadre sportif, afin d’être totalement immergé dans la nature et d’en expérimenter tous les aspects.

L’idée était également de tester du matériel de sport (dont des planches de surf eco-durables), de la nourriture et un itinéraire en conditions réelles. Nous avons aussi pu surfer sur le spot renommé de La Torche.

surf - raid pirogue - blog Bar à Voyages

Julie se prépare pour une belle session de surf

Chaque jour, nous avons collecté des déchets sur les plages. Heureusement les plages bretonnes sont beaucoup plus propres que celles de l’émission télévisée The Island ! Quand on sait qu’un seul mégot de cigarettes pollue 500 litres d’eau, que 80% des déchets marins proviennent des terres, qu’une centaine de déchets sont jetés à la mer chaque seconde, cela fait réfléchir… et surtout agir !

Pendant notre raid en pirogue, nous avons aussi observé le littoral, la faune et la flore de la région. Nous avons notamment fait des relevés d’eau pour l’association Surfrider Foundation.

Pourquoi avoir choisi la pirogue pour ce raid ? Et pourquoi la Bretagne ?

Les deux pirogues que nous avons utilisées appartiennent à Water Life Community, qui organise régulièrement des sorties sur la Garonne. C’est un moyen de navigation non motorisé et de groupe, ce qui colle avec les valeurs que nous mettons en avant.

L’année dernière, c’est la côte girondine que Water Life Community a parcouru en fat bike. Cette année, c’est la Bretagne qui a été choisie. Cela contribue à montrer les endroits magnifiques qui existent tout près de chez nous. Nul besoin d’aller à l’autre bout du monde pour découvrir des endroits encore sauvages !

plage en Bretagne - blog Bar à Voyages

Respirez !

Combien de temps avez-vous mis à préparer votre raid ? Et comment  ?

Je suis arrivée en cours de route mais en tout, cela a pris deux mois pour organiser le raid en pirogue.

D’une part Alain est un fin connaisseur de la Bretagne, et d’autre part Tanguy est un breton pure souche, ce qui a aidé dans la préparation du tracé ! Il s’agissait de définir le parcours en fonction des courants, des houles, des types de côtes et des spots de surf. On devait être sûrs qu’il y ait des endroits où accoster en cas de problème.

Pour ce qui est du matériel, nous avons procédé par check-list. Nous avons regroupé ce que chacun avait déjà à disposition et avons commandé ce qu’il manquait auprès de fournisseurs.

Côté logistique, comment s’est déroulé ce raid ?

Nous avons chargé les deux pirogues sur une remorque spéciale, réalisée à partir d’essieux récupérés sur une vieille caravane. Nous avons donc fait Bordeaux – Loctudy à deux voitures. De là, nous avons organisé une navette jusqu’à Guidel pour y laisser une voiture qui nous attendrait à notre arrivée.

raid en pirogue - blog Bar à Voyages

Vérifications avant le départ

Pendant le raid, nous dormions sous la tente. Parfois sur la plage, parfois à l’orée de la forêt, parfois dans une petite crique, mais toujours en respectant les lieux et en ne laissant aucun déchet, ni trace de notre passage. Pour l’hygiène, on avait une poudre spéciale, non polluante, pour se laver dans l’eau de mer. Sinon, nous utilisions des lingettes pour bébé biodégradables. On n’a pas pris de « vraie » douche!

camping - raid en pirogue - blog Bar à Voyages

Les filles préparent leur petit nid douillet pour la nuit

Pour l’eau potable, on avait des bouteilles et gourdes qu’on remplissait à des points d’eau sur le parcours.

Côté nourriture, cela a été un élément important du trip car elle apporte convivialité et réconfort après l’effort ! Nous sommes partis avec le nécessaire à bord des pirogues, de façon à respecter le principe d’autosuffisance. Nos repas étaient confectionnés avec les produits lyophilisés de la marque girondine Voyager (pâtes, riz, amandes, abricots secs, etc).

nourriture hyophilisée - raid en pirogue - blog Bar à Voyages

Devinez ce qu’il y a au menu ce soir ?

A cela, s’ajoutait du poisson. En effet, presque tous les jours nous avons eu la chance de cuisiner et déguster les poissons pêchés par nos soins.

pêche - raid en pirogue - blog Bar à Voyages

Notre spécialiste de la pêche !

Nous pêchions à la traîne ou en chasse sous-marine.

pêche - raid en pirogue - blog Bar à Voyages

Bonne pêche ! Le repas du soir est assuré !

Nous mangions sur notre bivouac, autour du feu de camp, en sirotant une ou deux bière(s) de la brasserie bordelaise La Lune, l’un de nos partenaires dans cette expédition.

Il n’y a que le soir de notre arrivée en Bretagne que nous avons opté pour une crêperie, bien appréciée par toute l’équipe !

bière au coucher du soleil-blog Bar à Voyages

Une bonne bière fraîche au coucher du soleil, rien de tel après l’effort (à consommer avec modération bien sûr !)

Quelles ont été les difficultés et les avantages à effectuer ce raid ensemble plutôt qu’en solo ?

Moi seule je n’ai pas les compétences et connaissances nécessaires pour me lancer dans ce genre d’aventure. Mais même en imaginant que ce soit le cas, il était primordial de faire ce trip en équipe. Le fait d’être à plusieurs est essentiel d’un point de vue technique : manœuvre des pirogues, organisation… et surtout une force combinée pour pagayer !

sortie de la pirogue - blog Bar à Voyages

L’union fait la force !

Aussi, ce qui a donné à cette aventure sa valeur c’est le fait qu’elle ait été partagée. Nous étions plusieurs à la vivre tous ensemble.

Comme le dit le personnage dans le film Into The Wild :

Le bonheur n’est réel que lorsqu’il est partagé

L’idée d’équipe est au coeur même de Water Life Community. Être une équipe implique forcément des difficultés de coordination, de communication et de compréhension… Nous n’en avons pas souffert. Effectuer ce raid en pirogue à plusieurs était un avantage.

raid en pirogue - blog Bar à Voyages

Prêts à partir pour une nouvelle étape !

Avais-tu déjà réalisé une telle aventure ?

Bien qu’ayant longtemps fait du camping avec mes parents, connu la pluie sous la tente et les campements rudimentaires, je n’avais jamais vécu une telle aventure.

Une anecdote rigolote à nous raconter ?

C’est Baptiste qui nous a bien fait rire, lorsqu’il s’est jeté à l’eau tout habillé avec sa lampe frontale sur la tête, pour attraper… une araignée de mer !

Ses affaires ont mis un temps fou à sécher et il a du se faire prêter un pull chaud pour le soir.

Quelle a été votre plus grosse peur pendant votre raid ?

Pour ma part j’ai eu une belle frayeur lorsqu’en sautant à bord de la pirogue je me suis cogné… l’entrejambe. Je saignais un peu et je me voyais déjà aux urgences… Mais heureusement plus de peur que de mal !

Quelle a été la plus belle rencontre que vous ayez faite pendant ce raid en pirogue?

Je pense que nous serons tous d’accord pour dire que notre plus belle rencontre a été celle faite lors de notre dernière étape en pirogue. Lorsque nous arrivions à l’entrée du port de Guidel, nous sommes tombés nez à nez avec un phoque. C’était magique de voir cet animal dans son milieu naturel, à quelques mètres à peine de nos embarcations. Un souvenir merveilleux !

Merci beaucoup Julie pour cette jolie interview et pour le partage de ces belles valeurs.

Visionnez la vidéo complète de cette aventure ici.

coucher de soleil - raid en pirogue - blog Bar à Voyages

… THE END …

Pour en savoir plus sur l’association Water Life Community, c’est par ici :

Cet article vous a plu ? Découvrez nos autres interviews :

Crédits photos ©Alain, Xavier, Charlie, Baptiste, Tanguy, Job, Coline, Julie/Water Life Community

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.