C’est LA destination française à la mode. Que ce soit dans les bilans de saison touristique ou bien auprès de mon entourage, j’ai l’impression que tout le monde est parti prendre l’air frais et iodé du grand ouest cet été. Des amis Charentais viennent d’ailleurs de s’y installer. Mais pourquoi la Bretagne est-elle si populaire ? Je vous donne quelques éléments de réponse et vous livre mes coups de cœur en pays breton. 

La région n°1 pour la qualité de vie ?

À l’heure où j’écris ces lignes, je viens de prendre connaissance d’un article paru sur normandie-actu.fr (oui, rien à voir avec la choucroute!) et qui me fait doucement sourire : on y apprend que la Bretagne remporte la première place au classement 2016 des « régions où il fait bon vivre » (selon une étude réalisée par Movehub). Bon, à mon sens, on peut se sentir bien dans n’importe quelle région, même s’il est vrai que je vais avoir du mal à dire que la Bretagne ne mérite pas ce titre…

Cimetière de bateaux au Magouer ©Magali Renard / Le Bar à Voyages

Cliché n°1 sur la Bretagne : il pleut tout le temps. Non, il fait juste beau plusieurs fois dans la journée ! (Vue d’une épave au cimetière de bateaux du Magouer)

Depuis 2 ans, nous nous rendons régulièrement en Bretagne pour rendre visite à ma belle-famille. À chaque fois nous ne restons que quelques jours, mais il y a toujours de belles découvertes à la clé.

Et on peut dire que cet été 2016 a été riche en nouvelles expériences made in Breizh ! Pour cette escapade d’août 2016, nous avons fait un petit circuit entre Morbihan et Finistère.

Ma première thalasso à Concarneau

J’avoue. J’ai fait l’activité total cliché de femme enceinte (en plus du tricot) : une session thalasso avec une amie. Une expérience traumatisante !

Vue d'un transat et peignoir à la Thalasso de Concarneau ©Magali Renard/Le Bar à Voyages

Des conditions difficiles…

Non sérieusement, je crois que l’on s’approche sans doute au plus près du bonheur à l’état pur.

Nous avions opté pour la formule « Bulle duo » qui donne accès aux différents bassins sur une demi-journée et comprend un « modelage aromatique relaxant en cabine » de 50 minutes (il s’agit en fait d’un massage complet du corps avec une huile adaptée à la nature de votre peau) ainsi qu’un thé gourmand. Et quel thé gourmand ! Cet assortiment de belle facture nous a donné une idée de ce que les clients du resort marin doivent avoir à subir en pension complète…

À la Thalasso de Concarneau, on ne badine pas avec le thé gourmand ! ©Magali Renard /Le Bar à Voyages

À la Thalasso de Concarneau, on ne badine pas avec le thé gourmand !

Bref, une après-midi entière à se faire bichonner et à boire de la tisane à volonté : nous sommes ressorties complètement détendues et fraîches comme la rosée du matin.

Coin lecture et open bar tisane à la Thalasso de Concarneau ©Magali Renard / Le Bar à Voyages

Coin lecture et open bar tisane à la Thalasso de Concarneau

Seul bémol mais c’est un avis très personnel : la chaleur dans les espaces balnéo qui m’a mise mal à l’aise et pousse à tomber le peignoir très vite. Même s’il est certain que je n’ai pas l’habitude de ce genre d’espaces, est-ce vraiment nécessaire de chauffer l’eau de la piscine à 35°C ? Heureusement que les portes de la baie vitrée étaient ouvertes pour pouvoir respirer un peu d’air frais.

Comme des sardines en boîte dans la ville close

Concarneau ne se résume pas à sa thalasso – fort heureusement d’ailleurs. Cité touristique, elle est connue pour sa ville-close. Ses impressionnants remparts du 14ème siècle ont été remaniés au 17ème par un personnage que l’on connaît bien sur notre littoral charentais : Vauban. Autant le dire tout de suite, cette citadelle est certes pittoresque mais c’est aussi une belle usine à touristes.

Vue sur le port de Concarneau depuis les remparts de la ville-close ©Magali Renard / Le Bar à Voyages

Vue sur le port de Concarneau depuis les remparts de la ville-close

La ville ayant fait fortune grâce à la pêche à la sardine et au thon au XIXème siècle, on peut trouver dans la ville-close le Musée de la Pêche.

Quelques beaux bateaux sont exposés au Musée de la pêche de Concarneau ©Magali Renard / Le Bar à Voyages

Quelques beaux bateaux sont exposés au Musée de la pêche de Concarneau

Ce dernier aurait grandement besoin d’un coup de jeune mais présente une collection fort intéressante de maquettes et témoins de cet âge d’or de la Cité concarnoise.

Collection de boîtes de sardines made in Concarneau ©Magali Renard / Le Bar à Voyages

Collection de boîtes de sardines made in Concarneau

Les bonnes adresses à Concarneau

La poissonnerie Chez Gisèle

Pas besoin d’être devin pour se rendre compte que Gisèle est un véritable personnage dans le paysage local.

Chez Gisèle, la meilleure poissonnerie de Concarneau ©Magali Renard / Le Bar à Voyages

Chez Gisèle, la meilleure poissonnerie de Concarneau

Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle connaît son métier et ne mâche pas ses mots. D’ailleurs, la discussion s’engage naturellement dans la file d’attente avec les habitués et clients de passage.

Gisèle la poissonnière est aussi l'amie des bêtes ! ©Magali Renard / Le Bar à Voyages

Gisèle la poissonnière est aussi l’amie des bêtes !

Visiblement, ici, les poissons sont une histoire de famille et la qualité est au rendez-vous. Attention, par contre :

« Si tu mets autre chose dans ta poêle que du beurre pour cuire tes filets, ça va barder ! »

Je vous aurais prévenus.

Le resto Ty Cosy

Une carte courte, des produits locaux frais et un excellent rapport qualité-prix. On sent que l’endroit est fréquenté par des Concarnois et que le patron ne se paye pas votre tête. Par contre, en fin de saison, il vaut mieux ne pas trop ressembler à un touriste… Mais cela peut s’appliquer à n’importe quel commerçant breton qui n’a qu’une envie à cette période de l’année : retrouver sa tranquillité ! tycosy.fr

La boutique Sentier Côtier

Ce lieu de tentation ultime est tenu par la jolie Caroline, que j’ai connue il y a une dizaine d’années (lorsque nous n’étions encore que des étudiantes insouciantes… #nostalgie!).

Caroline, créatrice et gérante de la boutique Sentier Côtier dans la ville-close de Concarneau

Caroline, créatrice et gérante de la boutique Sentier Côtier dans la ville-close de Concarneau

Ayant rénové l’ancienne échoppe familiale, Caroline a su s’entourer de la crème des artisans d’art locaux et propose également des créations maison.

Sentier Côtier, véritable caverne aux merveilles à Concarneau

Sentier Côtier, véritable caverne aux merveilles à Concarneau

Tout est de bon goût (ce qui n’est pas forcément le cas des autres boutiques de la ville-close !) et ce sera très dur pour vous de résister. D’ailleurs, pourquoi résister ? 🙂 facebook.com/sentiercotier

 

Étapes express à Pont-Aven, Douarnenez et Quimper

J’ai longtemps hésité à parler de ces pit stops, car au final on a pas vu grand-chose, mais comme j’avais quelques jolies photos à vous montrer…

Pont Aven

Il paraît que le nouveau Musée tout juste rénové vaut le détour.

Coque de bateau et jolie façade à gargouilles vues à Pont Aven ©Magali Renard / Le Bar à Voyages

Coque de bateau et jolie façade à gargouilles vues à Pont Aven

Mais l’incontournable de Pont Aven c’est son fameux Traou Mad, que nous adorons avec notre café. Attention, on ne dit pas « galette au beurre » ou bien « sablé », malheureux(se) ! Le traou mad, c’est le traou mad (littéralement « chose bonne » en langue bretonne) ! De la même manière, dire « beurre salé » en Bretagne relève du parfait pléonasme. La base quoi.

Douarnenez

Nous avons fait une petite marche très agréable depuis le Port Rhu jusqu’au cimetière de Tréboul et la jolie plage qui se trouve en contrebas (impossible de retrouver sur Google Maps, si quelqu’un connaît son nom?)

Vue du Port Rhu à Douarnenez ©Magali Renard / Le Bar à Voyages

Vue du Port Rhu à Douarnenez

Petite plage de sable blanc à Douarnenez ©Magali Renard / Le Bar à Voyages

Petite plage de sable blanc à Douarnenez

Pour l’apéro, n’hésitez pas à jeter l’ancre au Bar à Tribord, le patron a un accent rigolo (Belge?) et fait des blagues (pas toujours drôles, mais touchantes 😉 )

Bar à Tribord, repère de marins à Douarnenez ©Magali Renard / Le Bar à Voyages

Bar à Tribord, repère de marins à Douarnenez

Quimper

Selon certains, les Jardins de la Retraite ne seraient pas un endroit très bien fréquenté… Pourtant, lors de notre passage nous avons surtout observé qu’il s’agit d’un spot idéal pour le sandwich de la pause déj, visiblement très apprécié des Quimperois. Il faut dire que la météo ce jour-là s’y prêtait tout à fait !

Les Jardins de la Retraite, oasis de verdure en plein cœur de Quimper ©Magali Renard / Le Bar à Voyages

Les Jardins de la Retraite, oasis de verdure en plein cœur de Quimper

Pour manger, nous n’avions pas tellement le choix car nous arrivions en fin de service, mais n’avons pas regretté notre arrêt au Petit Gaveau. De l’originalité dans l’assiette, un rapport qualité-prix tout à fait correct et une terrasse bien agréable en cette fin août 2016 : que demande le peuple ?

Le cœur de la Bretagne

Nous avions réservé une nuit dans une chambre d’hôtes (pour laquelle je n’ai pas envie de faire de pub) pas loin de la commune de Le Faou et avons un peu galéré pour nous sustenter le soir.

Lumières de fin de journée sur le monument aux morts devant l'église de Le Faou ©Magali Renard / Le Bar à Voyages

Lumières de fin de journée sur le monument aux morts devant l’église de Le Faou

Un conseil : en Bretagne, ne vous pointez pas après 20h30 si vous voulez être bien accueillis au restaurant…
Après s’être fait refouler de 2 établissements, dont un claquage de porte au nez sans même un bonsoir (véridique), le gérant de la brasserie – restaurant – pizzeria des Halles a eu pitié de nous. Heureusement qu’il y avait de la Terenez pour se consoler !

La Terenez, disponible en 4 versions, est brassée à La Brasserie du Bout du Monde à Rosnoen dans le Finistère ©Magali Renard / Le Bar à Voyages

La Terenez, disponible en 4 versions, est brassée à La Brasserie du Bout du Monde à Rosnoen dans le Finistère

L’Abbaye de Daoulas

Un site très chouette à visiter, qui a fait l’objet d’aménagements récents.

Revue de détails à l'Abbaye de Daoulas ©Magali Renard / Le Bar à Voyages

Revue de détails à l’Abbaye de Daoulas

Les jardins sont superbes et l’expo temporaire « Bonne fortune et mauvais sort » est vraiment bien conçue (à voir jusqu’au 31 décembre 2016). En savoir plus sur l’Abbaye de Daoulas : cdp29.fr

Les fameux enclos paroissiaux

La Bretagne peut s’enorgueillir de présenter l’un des patrimoines architecturaux les plus riches en matière religieuse. Les enclos paroissiaux témoignent de l’âge d’or breton, période située entre les XVIème et XVIIème siècles et durant laquelle l’essor du commerce maritime a fait la richesse du Finistère.

Eglise de l'enclos paroissial de Saint-Thégonnec ©Magali Renard / Le Bar à Voyages

Église de l’enclos paroissial de Saint-Thégonnec

 

Concrètement, on désigne par « enclos paroissial » l’ensemble composé d’une église, d’un mur d’enceinte (d’où son nom), d’un portail monumental ou arc de triomphe, d’un calvaire et d’un ossuaire. Franck, originaire de Morlaix et baroudeur du Bar à Voyages, vous en parle mieux que moi ici.

Le calvaire de l'enclos paroissial de Saint-Thégonnec ©Magali Renard / Le Bar à voyages

Le calvaire de l’enclos paroissial de Saint-Thégonnec

Notre timing serré nous a seulement permis de jeter un œil à ceux de La Roche Maurice, Lampaul-Guilmilliau et Saint-Thégonnec, mais si vous êtes friands de ce type de sites, sachez qu’il existe plusieurs circuits, comme celui proposé par l’office de tourisme de Morlaix.

Petite étape à Roscoff et Morlaix

Le paysage change ensuite quand on se dirige vers la côte Nord.

Mer d'huile à Moguériec ©Magali Renard / Le Bar à Voyages

Mer d’huile à Moguériec

Nous avons apprécié un superbe panorama sur une mer d’huile à Moguériec, après avoir traversé des champs entiers d’artichauts.

Artichaut en fleur près de Moguériec ©Magali Renard / Le Bar à Voyages

Artichaut en fleur près de Moguériec

Nous sommes aussi au pays de l’oignon et de l’échalote ! L’oignon de Roscoff fait même l’objet d’une AOP depuis 2013 (vous le saviez peut-être, et bien pas moi!).

Les bonnes adresses

Les chambres d’hôtes La Canopée des Pins à Cléder

Un nid douillet au milieu de la forêt : le proprio étant pépiniériste, les noms des chambres font donc référence à différentes essences d’arbres… Bref c’est un peu le paradis sur terre pour les amoureux de la nature. Niveau confort, nous avions la chambre « Frémontia » et c’était franchement deluxe. canopeedespins.fr

Le restaurant Les Alizés à Roscoff

L’établissement nous avait été recommandé par notre hôte de la Canopée des Pins. Après avoir fait le tour des différentes options, nous avons décidé de suivre son conseil.

Burger saumon et souris d'agneau à la brasserie Les Alizés de Roscoff ©Magali Renard / Le Bar à Voyages

Burger saumon et souris d’agneau à la brasserie Les Alizés de Roscoff

Même si on peut dire que « ça débite », la qualité est autant dans l’assiette que dans l’accueil. les-alizes-roscoff.com

La crêperie L’Hermine à Morlaix

Nous ne savions pas trop où faire notre pit stop pour le déjeuner à Morlaix. Nous avons finalement été bien inspirés en jetant notre dévolu sur cette petite crêperie tenue par un couple de passionnés.

L'Hermine, temple de la galette et de la crêpe bretonne à Morlaix

L’Hermine, temple de la galette et de la crêpe bretonne à Morlaix

Quand les époux Lepage parlent de leur métier, on sent tout de suite que c’est du sérieux ! Ils sont engagés dans la démarche et signataires de la charte des Crêperies Gourmandes, un label pas si simple à décrocher.

Bocal de graines de sarrazin à la Crêperie L'Hermine de Roscoff ©Magali Renard / Le Bar à Voyages

Bocal de graines de sarrazin à la Crêperie L’Hermine de Roscoff

Autant dire qu’on ne badine pas avec la qualité des produits. D’ailleurs, ici les farines de sarrasin et froment utilisées sont 100 % bio et locales. La carte est parfaitement maîtrisée entre grands classiques du terroir breton et créations originales du chef, notamment à base d’algue et de poissons. Bref, allez-y faire un tour, vous m’en direz des nouvelles ! restaurantmorlaix.com

Balade autour du Golfe du Morbihan

L’Île aux Moines

Et si nous allions faire un tour à vélo sur l’Île aux Moines ? Super idée, sauf que nous n’avions pas anticipé que début septembre, c’est déjà la fin de la saison pour les loueurs de vélo… qui nous ont tous refusé la prestation à 16h30 !

Petite tour et vigne vierge sur l'Île aux Moines ©Magali Renard / Le Bar à Voyages

Petite tour et vigne vierge sur l’Île aux Moines

Dommage. Nous avons quand même fait une petite marche et apprécié la douceur d’une fin de journée sur « la perle du Golfe ». Prévoir environ 4h pour effectuer le tour complet de l’île (17 kms).

L’Église Saint-Avoye et son jubé

Elle était fermée lors de mon premier passage en 2015. Cette fois-ci, j’avais bien l’intention de voir de mes propres yeux ce fameux jubé Renaissance dont mes beaux-parents m’avaient tant parlé !

Le fameux jubé de l'église Saint-Avoye sur la commune de Pluneret dans le Morbihan ©Magali Renard / Le Bar à Voyages

Vue intérieure de l’église Saint-Avoye et son jubé Renaissance sur la commune de Pluneret dans le Morbihan

Sculpté en bois de chêne polychrome, ce dernier est daté de 1557, remarquablement bien conservé et vaut effectivement le détour. L’ensemble est classé Monument Historique depuis 1932. Allez-y de préférence à l’occasion d’une visite guidée de l’office de tourisme d’Auray.

Les bonnes adresses

L’Épicerie à Auray

C’est le genre de bistrot vintage à la mode que l’on voit fleurir partout dans les quartiers bobo-branchouille… mais où l’on se laisse volontiers tenter.

L'Epicerie, bonne adresse pour le déjeuner à Auray ©Magali Renard / Le Bar à Voyages

L’Epicerie, bonne adresse pour le déjeuner à Auray

La carte est courte, ce qui a tendance a nous rassurer et l’assiette végétarienne fait un tabac, même parmi les carnivores. Bref, the place to be in Auray. Par contre mieux vaut réserver, conseil d’ami. facebook.com/Lepicerie

Le Bistrot à Thon d’Étel

Forcément, le Bar à Voyages se devait de tester cette institution du port d’Étel qui propose « le tour du monde du thon en 80 recettes » (avec une rotation de 12 plats différents chaque jour, faut pas déconner).

Le thon dans tous ses états à Étel ©Magali Renard / Le Bar à Voyages

Le thon dans tous ses états à Étel

À la Birmane, à la Cambodgienne, à la Créole… Il n’y a que du thon et pourtant vous avez l’embarras du choix. Dans le thon, tout est bon ! Et pour le dessert, c’est far obligatoire. facebook.com/le.bistrot.a.thon

La Bretagne sur les réseaux sociaux

Je ne pouvais pas clore cet article sans partager mes coups de cœur qui me permettent de rester connectée à ce petit coin de paradis. Voici ma sélection de blogs/comptes à suivre pour prendre une dose quotidienne de Bretagne.  :

Port d’Attache Bretagne

Port d'Attache

Port d’Attache

Le blog 100 % breizh qui fédère une communauté de chauvins bigrement actifs sur le web, emmenée par son capitaine, Sailor Simon.

Mention spéciale pour le format de publication Instagram qui t’apprend un mot de Breton par jour, pour briller en société.

Je vous invite d’ailleurs à aller lire ma première chronique sur le film culte « Les Galettes de Pont-Aven » sur portdattache.bzh.

 

 

 

Penn ar Box

Penn Ar Box

Penn Ar Box

La mode des box est partout, il manquait une box de produits bretons : Loïz Fily et Julien Kersalé l’ont fait ! Ces deux entrepreneurs formés à la Brest Business School ont imaginé le concept lors de séjours à l’étranger, quand le mal du pays se faisait sentir… Aujourd’hui la start-up vient de fêter sa première année et ça a l’air de bien planer pour eux. pennarbox.bzh

 

 

 

Plastic Monster

Plastic Monster

Plastic Monster

Ce compte Instagram est à mi-chemin entre projet artistique et sensibilisation à l’environnement. Basée en Bretagne et découverte par hasard dans le numéro 71 de Causette, Céline crée des monstres à partir de déchets maritimes récupérés sur les plages. Ils ont une bonne tête, non ? instagram.com/_plasticmonster_ 

 

 

 

 

Et vous, avez-vous trouvé votre bonheur en Bretagne ? Partagez vos bons plans avec nous en commentaire 🙂 !

  1. C’est drôle de lire sur sa ville natale, et sur la fameuse crêperie l’Hermine j’en ai passé des soirées là bas 🙂 Bon ça y est tu me rend nostalgique, bientôt trois ans depuis mon dernier passage à Morlaix 🙁

    • Magali

      Il va falloir programmer un retour au Pays alors 😉 Merci beaucoup Franck pour ton commentaire, ça fait plaisir de voir qu’un Breton de souche approuve (ou en tous cas ne désapprouve pas 😛 ) Bonjour chez vous !!

    • Magali

      Oui sous le soleil l’eau des plages bretonnes est vraiment turquoise ! Bon, sur la photo y a un petit peu d’ajout de contraste mais on est très proche de la réalité 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.