Te sourire dehors, à Angoulême…” commence Julien Doré dans la chanson extraite de son album Løve… Tout comme Jacques Higelin l’avait évoquée avant lui dans l’un de ses titres en 2013 “Doux regard en gare d’Angoulême…”. Cette ville séduit et ne semble pas laisser indifférents les visiteurs qui osent s’y aventurer. Quelques personnalités y ont d’ailleurs élu domicile… Mais chut ! Ne le dites pas trop fort !

Angoulême, qui es-tu ma belle ?

Située dans le grand sud-ouest, en Charente, Angoulême rayonne et offre un accès facile et rapide : 2h10 de Paris et 50 min de Bordeaux en TGV (et encore plus court d’ici quelques mois avec la LGV !). Par la route, Angoulême se situe à environ 1h15 de Poitiers, Limoges, Périgueux, Bordeaux, La Rochelle… tel un carrefour à la croisée des chemins.

Ville cerclée de remparts, perchée sur un promontoire rocheux de 100 mètres de haut qui domine à pic toute la vallée de la Charente, Angoulême est riche d’un passé historique fort. La ville fut tour à tour une cité gallo-romaine puis wisigothe, le fief de la famille des Valois (François Ier), le principal centre industriel de la fabrication du papier, avant de devenir aujourd’hui la capitale de la Bande Dessinée et ville de l’Image par excellence.

En séjournant quelques jours à Angoulême, vous pourrez condenser vos visites et découvrir ses lieux culturels ou artistiques. Mais aussi son patrimoine renvoyant à chacun des volets de son histoire. Nul doute que vous succomberez, vous aussi, au charme de cette ville !

D’autant plus, qu’Angoulême propose une vie culturelle remarquablement animée. Quelle que soit la période de l’année à laquelle vous la visiterez, il s’y passe toujours quelque chose !

Angoulême-bar-a-voyages

Angoulême, son château comtal et ses maisons en escaliers – © Carine Lutt Photographies

Lieux incontournables à Angoulême

Angoulême sait jouer de ses atouts et je vous invite à découvrir, en deux jours, les principaux sites d’intérêt.

Jour 1 : objectif patrimoine architectural et culturel

Si vous arrivez par le train, il est simple de rejoindre le centre ville à pied, mais attention çà grimpe ! Sinon, optez pour le bus et en 3 arrêts… hop ! vous voilà au cœur de la ville historique !

Pour prendre possession des lieux, je vous recommande une balade à pied en longeant les remparts dont les parties subsistantes datent des IVe, XIIIe et XVIe siècles. De là-haut, vous aurez une vue imprenable à des kilomètres à la ronde… On comprend mieux pourquoi Angoulême a, par le passé, été très convoitée par les envahisseurs ! En chemin, entre le rempart du Midi et le rempart Desaix, attardez-vous devant l’un des joyaux de la ville : la Cathédrale Saint Pierre, de style roman et sa magnifique façade sculptée.

cathédrale-Angoulême-bar-a-voyages

La cathédrale Saint Pierre et sa magnifique façade romane

Continuez votre visite de la vieille ville par le théâtre, élaboré à la fin du XIXe par l’architecte parisien Antoine Soudée. Il dispose d’une jolie façade sculptée donnant sur la place New York. Cette dernière fait référence à Verrazzano, navigateur italien, qui baptisa la baie de New York “Nouvelle Angoulême” en l’honneur de François Ier. Puis, un peu plus loin, dirigez-vous vers le château. Abritant aujourd’hui la mairie, l’imposant château comtal a conservé son donjon polygonal datant des XIIIe et XIVe et sa tour ronde, dite Tour des Valois, où serait née Marguerite de Valois, sœur de François Ier.

château-Angoulême-bar-a-voyages

Le château comtal, c’est ici que naquit la soeur de François Ier

Poursuivez votre journée en vous évadant au Musée. L’architecture même de la bâtisse vaut le détour. Ancien évêché, ses parois modernes en verre bâties à flanc de Cathédrale, vous permettront d’approcher au plus près des gargouilles de cette dernière. En plus d’expositions temporaires de qualité, le musée présente 3 collections remarquables : archéologique (des temps géologiques à l’époque médiévale) où l’on apprend que la Charente était une terre de dinosaures… hé ouais; beaux-art et arts décoratifs (avec une présentation de toiles, de céramiques et d’armes anciennes); et art d’Afrique et d’Océanie d’importance internationale.

Après vous être régalé dans l’une de mes bonnes adresses, perdez-vous dans les ruelles pavées et tortueuses. Animées par les multiples terrasses de cafés et restaurants aux beaux jours, vous y trouverez de nombreuses jolies petites boutiques. Et si vous avez un peu de chance vous tomberez peut-être nez-à-nez avec un steadycameur au détour d’une petite rue, car de nombreux films TV ou cinéma sont tournés à Angoulême ! Et le réalisateur d’éternuer “silence… Moteur… Aaaaction !!!

Au 15 rue de la Cloche Verte, vous observerez l’hôtel Saint Simon, seul édifice de la Renaissance encore visible à Angoulême. Cet hôtel particulier présente une façade décorée typique de cette époque. Il est situé au fond d’une cour à laquelle on accède par un porche.

Angouleme-bar-a-voyages

Vue sur la cathédrale Saint Pierre et les remparts illuminés – © Carine Lutt Photographies

Jour 2 : focus sur l’univers de la bande dessinée

Vous aurez sûrement remarqué au cours de votre ballade dans Angoulême que les plaques des noms de rue sont en forme de bulles et que certains murs sont peints aux couleurs de personnages de BD. Il faut parfois lever ou baisser les yeux pour apercevoir ces héros. Quelquefois la façade entière du bâtiment est repeinte et on ne peut pas la louper : Lucky Luke et les Dalton, Gaston Lagaffe, Blake et Mortimer, Titeuf, Boule et Bill… amusez-vous à les retrouver ! Attention, il y a peu de murs peints dans la partie historique d’Angoulême. Pour un itinéraire optimisé et afin de ne louper aucun mur peint, empruntez le parcours dessiné par l’Office de Tourisme (à télécharger ici).

musee-BD-Angoulême-bar-a-voyages

Le musée de la bande dessinée installée dans des anciens chais

Après l’exploration de la vieille ville, dirigez-vous vers le fleuve Charente, en contre-bas du « plateau ». Commencez par visiter le Musée du Papier (accès gratuit). Installée sur le fleuve, cette ancienne papeterie abrite le musée avec sa roue à aubes, témoin de l’énergie hydraulique utilisée pour la confection du papier. Les collections présentent le procédé de fabrication du papier, les produits finis et les produits manufacturés dont le fameux papier à cigarettes “le Nil”, fabriqué à Angoulême. Le musée propose aussi régulièrement de très chouettes expos !

CIBDI-Angoulême-bar-a-voyages

Le vaisseau Mœbius (CIBDI)

Du papier à la BD il n’y a qu’un pas… au sens propre comme au figuré, car La Cité de la Bande Dessinée et de l’Image (CIBDI) est située de part et d’autre du Musée du Papier. Cette cité se compose de plusieurs bâtiments à explorer. Le musée, installé dans des anciens chais, propose 1300 m2 de planches originales et d’objets publicitaires. Il raconte l’histoire de la BD francophone et américaine. Pour rejoindre l’étonnant Vaisseau Mœbius construit de l’autre côté de la rivière, empruntez la passerelle. Vous y croiserez Corto Maltese dont la statue majestueuse scrute le fleuve.

Corto-Maltese-Angoulême-bar-a-voyages

La statue de Corto Maltese

Le Vaisseau Mœbius, à l’architecture étonnante et futuriste, abrite un cinéma diffusan des films d’auteurs de tout horizon en version originale, une bibliothèque regroupant plus de 28 900 albums, des expositions et des espaces pour les professionnels. Des visites commentées de la CIBDI sont possibles mais sur réservation uniquement.

J’aurais bien d’autres lieux sympas à vous recommander et adresses à vous proposer… mais votre séjour touche à sa fin… à moins que les charmes d’Angoulême ne vous aient pas laissé insensible ?

Dans ce cas, poursuivez votre visite et allez faire un tour sur mon article Bars et restaurants, mes bonnes adresses à Angoulême.

Cet article est en partie illustré avec l’aimable contribution de Carine Lutt Photographies

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.