Fin novembre 2015, j’ai eu la chance de participer à un « instameet », première réunion du genre à Cognac… et grande première pour moi aussi ! Ce samedi-là, 25 amateurs de photo surmotivés se sont donné rendez-vous sous la statue de François 1er, en plein cœur de Cognac, pour une balade insolite à la découverte du patrimoine de la cité charentaise. 

Note préambule : Invités par Frédérique (alias Agathe de Charente), membre du collectif Igers Cognac, les participants de l’instameet se sont déplacés sur leurs fonds propres, ont chacun payé leur déjeuner et n’ont reçu aucune contrepartie financière. Conformément au Manifeste du Bar à Voyages, je raconte donc ce que je veux dans cet article :-).

Photo de groupe du 1er instameet à Cognac © Jean-Marc-Vaillant

Photo de groupe du 1er instameet à Cognac © Jean-Marc-Vaillant

#lacharente #destinationcognac #instameetcognac #igerscognac

Sorte de réunion d’accros compulsifs à la photo et au partage sur les réseaux sociaux, « l’instameet » obéit à des codes bien particuliers. Ainsi, tout bon instagrameur se doit de maîtriser les hashtags définis pour l’événement et de partager ses créations (avec ou sans filtre), via l’application dédiée. On peut alors facilement retrouver les clichés sur Instagram et les autres réseaux sociaux sur lesquels les photos sont partagées.

Avec 300 millions d’utilisateurs actifs en 2015 et 30 milliards de photos partagées, Instagram est de plus en plus intégré aux stratégies de promotion des destinations touristiques. La directrice de l’Office de tourisme de Cognac nous a donc naturellement accompagnés une partie de la journée, mais aucune consigne n’a été donnée aux instagrameurs. Nous avions donc carte blanche pour laisser libre cours à notre créativité, choisir de partager ou non des photos en direct ou en différé. L’instameet, c’est avant tout des rencontres… (Edouard Baer sort de ce corps !)

Cognac comme nous ne l’avions jamais vue

Le matin, nous avions rendez-vous avec l’animateur du patrimoine de la ville de Cognac, Vincent Bretagnolle, qui a eu à cœur de nous faire sortir des sentiers battus.

Couvent des Récollets à Cognac

Couvent des Récollets à Cognac

Après un passage au Couvent des Récollets, nous avons eu droit à une visite VIP de l’église Saint-Léger.

Construite à partir du XIIème siècle, cette ancienne prieurale bénédictine a été agrandie et remaniée au cours des siècles, donnant lieu à un mélange de styles architecturaux où coexistent art roman et gothique.

Détail de l'intérieur de l'église Saint-Léger de Cognac

Détail de l’intérieur de l’église Saint-Léger de Cognac

Ayant souffert durant la période révolutionnaire, le monument est restauré par Paul Abadie entre 1845 et 1860 avant d’être classé monument historique en 1883.

Quelques prises de vue artistiques plus tard, le propriétaire de l’hôtel particulier de Javrezac nous a ouvert les portes de sa demeure du XVème siècle (remaniée au XIXème) et où serait né en 1607 le poète Nicolas Jacques Bernard de Javrezac.

Façade intérieure de l'Hôtel particulier de Javrezac

Façade intérieure de l’Hôtel particulier de Javrezac

La tour offre sans doute la terrasse avec la meilleure vue sur la ville.

Panorama sur la ville de Cognac depuis la tour de l'hôtel de Javrezac

Panorama sur la ville de Cognac depuis la tour de l’hôtel de Javrezac

Une autre vue sur Cognac depuis la tour de l'hôtel de Javrezac

Une autre vue sur Cognac depuis la tour de l’hôtel de Javrezac

Continuant notre « instabalade », nous sommes descendus jusqu’à la Charente en passant par la célèbre porte Saint-Jacques, qui jouxte le château où naquit François Ier.

Vue sur les quais de la Charente à travers la porte Saint-Jacques

Vue sur les quais de la Charente à travers la porte Saint-Jacques

Quelques mètres plus loin, Vincent nous a fait rentrer dans l’ancienne usine hydraulique de Cognac, habituellement fermée au public.

Détail à l'intérieur de l'ancienne usine hydraulique de Cognac

Détail à l’intérieur de l’ancienne usine hydraulique de Cognac

Un lieu où le temps semble s’être arrêté, qui fait le bonheur des amateurs de patrimoine industriel et de vieilles machines rouillées.

Un monument oublié : l'ancienne usine hydraulique, place du lavoir à Cognac

Un monument oublié : l’ancienne usine hydraulique, place du lavoir à Cognac

Pour le déjeuner, les organisateurs avaient privatisé l’Arty Show, sympathique petit resto situé derrière les halles de Cognac.

Devanture du restaurant l'Arty Show à Cognac

Devanture du restaurant l’Arty Show à Cognac

Huîtres et grillons charentais : les instagrameurs sont bichonnés au resto l'Arty Show à Cognac

Huîtres et grillons charentais : les instagrameurs sont bichonnés au resto l’Arty Show à Cognac

Braastad : un îlot scandinave en Pays Cognaçais

Repus, les joyeux instagrameurs ont ensuite covoituré jusqu’à Jarnac où les attendaient Richard Braastad, maître de chais de la maison éponyme installée sur les quais de la Charente.

À l’origine, cette maison de cognac appartenait à la famille Tiffon et fut renommée lorsque Sverre Braastad, originaire de Suède, épousa la fille de son fondateur en 1913.

Les cognacs Braastad sous l’œil de l’aïeul

Les cognacs Braastad sous l’œil de l’aïeul

Véritable îlot scandinave en terre charentaise, Tiffon-Braastad exporte la plus grosse partie de sa production vers le berceau familial norvégien. Leitmotiv de la maison : patience et délicatesse.

Après avoir fait le tour des chais, place à la dégustation. N’étant pas une véritable connaisseuse, j’ai beaucoup apprécié le VSOP « bio », particulièrement doux et aux accents de miel. J’en ai donc ramené une bouteille à la maison, laquelle a passé le test du Doudou amateur avec succès !

En définitive, une bien belle journée en compagnie d’un groupe sympathique… On pourrait croire que tout le monde fait les mêmes photos mais pas du tout : chacun a son propre regard et c’est vraiment super intéressant de confronter les points de vue. Expérience à renouveler sans hésiter !
Si vous voulez voir les photos des autres instagrameurs qui ont participé à cette journée, rendez-vous sur Storify.

 

Vous pouvez aussi me suivre sur Instagram : @magalirenard ainsi que sur le compte @baravoyages.

Enregistrer

Enregistrer

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.