Cap vers le nord-ouest de l’Écosse. On traverse le canton d’Argyll and Bute. Sur la route, les paysages se succèdent : Des montagnes, des lochs et puis, enfin, l’océan. Des panoramas à couper le souffle, une nature sauvage, tranquille et surtout, de l’eau. De l’eau partout. Finalement, ce que nous découvrons correspond tout à fait à ce que nous avions rêvé avant de partir. D’Helensburgh à Inveraray en passant par Crinan, nous avons pris le ferry à Oban pour rejoindre Tobermory sur l’Île de Mull : sans doute la meilleure partie de notre voyage en Écosse ! 

Lire les épisodes précédents :

Sur l’A83 pour rejoindre Inveraray, on longe le Loch Lomond. Un rapide arrêt à Luss, petit village touristique, et nous repartons très vite sous une pluie battante. Nous sommes trempés, il fait à peine 12°C* et on se les caille, mais il serait mal venu de se plaindre face à la vue que nous offre le col entre le Beinn an Lochain et le Beinn Ime :

Vue panoramique sur le col entre le Beinn an Lochain et le Beinn Ime - Écosse - Blog Le Bar à Voyages

Vue panoramique sur le col entre le Beinn an Lochain et le Beinn Ime. Ça calme !

(*Rappelons que nous avons effectué ce voyage en juillet 2015)

Inveraray

Petit bourg touristique et port spécialisé dans la pêche au hareng, Inveraray est aussi connu pour son château et sa célèbre prison. Arrivés trop tard pour la visite, qui de toute manière ne nous emballait pas plus que cela, nous passons la soirée au pub « The George ». Véritable institution, cet hôtel-restaurant est recommandé par tous les guides et je peux vous le confirmer : l’atmosphère y est effectivement très chaleureuse.

Nous avons dormi au Newton Hall, charmant B&B installé dans une ancienne église, que nous recommandons vivement : chambre deluxe et délicieux petit déj’ cuisiné par le patron à base bien sûr… de hareng saur !

The Newton Hall, charmante guest-house à Inveraray, Écosse. - Blog Le Bar à Voyages

The Newton Hall, charmante guest-house à Inveraray, Écosse.

En Écosse, un bateau à vapeur en chasse très vite un autre : après le Waverley à Helensburgh, nous avons croisé la route du VIC 32 à Crinan. Par chance, nous sommes tombés pile au moment où ce bateau de 1943 faisait le plein de charbon :

 

Oban

Quelques kilomètres plus tard, nous voici à Oban, où nous avons flané une petite heure avant d’embarquer sur le ferry.

Visiblement, un fan de poisson et de tricot s'est beaucoup amusé sur le front de mer d'Oban. - Blog Le Bar à Voyages

Visiblement, un fan de poisson et de tricot s’est beaucoup amusé sur le front de mer d’Oban.

La cité est en effet le point de départ de plusieurs lignes vers les Hébrides, (les îles écossaises) et fourmille de touristes de toutes nationalités. Pour les faire patienter, de nombreuses boutiques regorgent de produits et souvenirs de plus ou moins bon goût.

Détail insolite : on peut trouver de tout à Oban, même du fromage de chèvre charentais !

Une bûche de chèvre de Ruffec (Charente) dans une vitrine à Oban. - Blog Le Bar à Voyages

Une bûche de chèvre de Ruffec (Charente) dans une vitrine à Oban.

Une demi-heure avant le départ, il faut faire la queue sur le parking du ferry. Devant nous, juste avant l’arrivée du bateau, un phoque sort la tête de l’eau tandis que des goélands sont à l’affût de toute miette de chips égarée.

Caledonian MacBrayne Ferry en approche à Oban pour rejoindreCraignure sur l'Île de Mull. - Blog Le Bar à Voyages

Caledonian MacBrayne Ferry en approche à Oban pour rejoindre Craignure sur l’Île de Mull.

La traversée ne dure que trois quarts d’heure et offre de magnifique vues sur les îles qui semblent désertes. Parfois, un phare tout blanc se dresse entre deux falaises abruptes. Et c’est beau.

Un phare tout blanc dans le Sound of Mull sur la traversée en ferry vers Craignure. - Blog Le Bar à Voyages

Un phare tout blanc dans le Sound of Mull sur la traversée en ferry vers Craignure.

The Isle of Mull

Nous y voici enfin ! Le ferry débarque ses passagers à Craignure, à l’extrémité est de l’île de Mull. Nous prenons la direction du nord pour notre prochaine étape : Tobermory. En chemin, nous rencontrons les épaves les plus photographiées de toute l’Écosse :

Épaves de bateaux sur la route vers Tobermory sur l'Île de Mull. - Blog Le Bar à Voyages

Épaves de bateaux sur la route vers Tobermory sur l’Île de Mull.

« Must-see », Tobermory constitue un petit village touristique par excellence, avec ses façades de couleur et sa baie, qui, selon une légende du XVIème siècle, abriterait l’épave d’un galion espagnol chargé d’or.

Trésor ou pas, il est quand même bien agréable d’observer les voiliers au mouillage juste en dessous des fenêtres de l’hôtel The Mish Nish, où nous avons passé 2 nuits. Et si tu te cailles les « mish », après ta balade le long de la côte, tu peux descendre te coller à la cheminée du bar !

Les façades "color block" sur les quais de la baie de Tobermory. - Blog Le Bar à Voyages

Les façades « color block » sur les quais de la baie de Tobermory.

Le tour de l’île peut être fait en voiture en une journée, c’est d’ailleurs ce que nous avons entrepris. L’une des visites les plus sympas est sans nul doute l’ « Isle of Mull Cheese Farm » et son incroyable espace salon de thé-boutique, installé sous une verrière, à l’intérieur de laquelle poussent toutes sortes de végétaux.

Le salon de thé/jardin d'hiver de l'Isle of Mull Cheese Farm. - Ecosse - Blog Le Bar à Voyages

Le salon de thé/jardin d’hiver de l’Isle of Mull Cheese Farm.

Pour la modique somme de 2 livres, vous pouvez visiter la ferme et vous faire expliquer les étapes de fabrication des fromages. Et ces derniers sont excellents : 2 de leurs spécialités ont d’ailleurs été récompensées en novembre 2015 aux « World Cheese Awards ».

Une plage de sable blanc sur l'Île de Mull en Ecosse. - Blog Le Bar à Voyages

Une plage de sable blanc sur l’Île de Mull en Ecosse. Bizarre, personne ne se bat pour étendre sa serviette…

Après la dégustation, une petite marche s’impose. En continuant notre tour de l’île, nous remarquons que l’on trouve aussi sur Mull des plages de sable blanc. On peut également tomber sur une de ces fameuses cabines téléphoniques rouges posée inopinément à côté d’une cascade en pleine forêt.

Une cabine téléphonique "So British" au bord de la route sur l’île de Mull - Ecosse - Blog Le Bar à Voyages

Une cabine téléphonique « so British » au bord de la route sur l’île de Mull.

C’est au sud de l’Île que nous en avons pris plein les mirettes en nous promenant le long de la côte et ses falaises escarpées :

Clou du spectacle, une bande de dauphins nous a fait l’honneur de montrer le bout de leurs ailerons. Certains ont joué les blasés, mais personnellement c’était la première fois que j’en voyais en vrai et je tiens à dire que j’assume entièrement le fait de m’être extasiée comme une enfant de 6 ans.

Une bande de dauphins en balade au sud de l'ïle de Mull, Ecosse - Blog le Bar à Voyages

Une bande de dauphins en balade au sud de l’ïle de Mull.

Le reste du décor se passe allègrement de mes commentaires.

Sur le ferry de Tobermory à Kilchoan : farewell, Isle of Mull ! - Blog Le Bar à Voyages

Sur le ferry de Tobermory à Kilchoan : farewell, Isle of Mull !

Il est déjà temps de reprendre le large… A bientôt pour de nouvelles aventures à travers les lochs !

Enregistrer

Enregistrer

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.