À défaut de coup de foudre, vous pouvez désormais boire des coups à Notting Hill et passer la nuit dans un hôtel entièrement consacré au gin ! Baptisé The Distillery, ce « boutique-hôtel » thématique dédié au célèbre spiritueux a ouvert ses portes à Londres cette fin 2016. Un concept touristique rafraîchissant et un savant cocktail de marketing expérientiel.

Les Anglais et le gin, une longue histoire

On connaît les Anglais comme étant de gros buveurs de bière et de thé, saviez-vous qu’ils sont aussi de grands amateurs de gin ?

Un plaisir venu du Nord

Considéré comme l’un des plus vieux spiritueux d’Europe, le gin apparaît au XVIIème siècle et devient rapidement populaire en Grande-Bretagne. En réalité, il aurait été inventé dans l’ancienne Province des Pays-Bas. À cette époque, on ne parlait pas encore de gin mais de « genièvre » (genever en anglais), puisque ce sont avant tout les baies de genévrier (Juniperus communis) qui aromatisent cet alcool rectifié.

Baies de genévrier ©Gettyimages/gojak

Baies de genévrier ©Gettyimages/gojak

Le gin a en effet pour base une eau-de-vie (qui n’a guère de goût à l’état brut), produite à partir de céréales distillées, le plus souvent de l’orge, du maïs ou du seigle. Utilisé autrefois pour les propriétés médicinales attribuées à ces petites baies noires, il est de nos jours presque exclusivement consommé en cocktails.

Un alcool méconnu

Quoi qu’il en soit, le gin est loin d’être un alcool consensuel. Il demeure relativement méconnu par rapport à ses concurrents que sont la vodka ou le rhum et compte peu d’amateurs en France. S’il reste encore deux distilleries dans le Nord de l’hexagone, le gros de la production provient des Pays-Bas et d’Angleterre, suivis par la Belgique, l’Irlande, l’Écosse, la Suisse, ainsi que les États-Unis et même le Québec, où sont apparues depuis quelques années des micro-distilleries.

Très tendance dans les milieux hipsters, le gin a fait son grand retour dans les bars cette année. Avec des ventes records pour les marques britanniques, 2016 a d’ailleurs été qualifiée de « Year of gin ».

Le timing parfait pour l’inauguration du nouveau temple des gin-lovers à Londres !

The Distillery, paradis des amateurs de gin

Finalement, l’activité hôtelière est presque accessoire at The Distillery. En effet, l’ouverture de cet établissement branché fait d’abord partie de la stratégie de lancement de la nouvelle distillerie du groupe Portobello Road, the « London Dry Gin ».

Le bel immeuble rénové de ©The Distillery, premier "boutique-hôtel" entièrement dédié au gin à Londres

Le bel immeuble rénové de ©The Distillery, premier « boutique-hôtel » entièrement dédié au gin

Dans ce coquet bâtiment rénové de quatre étages, on peut notamment découvrir :

  • une cave avec un alambic de 400 litres ;
  • un pub, « The Resting Room » à la déco vintage, mêlant charme de la période Victorienne et design contemporain. Une ambiance cosy où l’on s’adonne à la dégustation des liqueurs suspendues dans des barils au-dessus du bar ;
  • un visitor centre, « The Ginstitute », sorte de musée miniature entièrement dédiée au gin ;
  • un restaurant,  « The GinTonica », avec un second bar où siroter dans les fameuses « copas de balon », (les verres recommandés par les spécialistes pour apprécier à sa juste valeur le fameux cocktail « gin tonic ») ;
  • ainsi que trois chambres d’hôtel avec vue sur le très touristique marché de Portobello Road. Et oui, seulement trois chambres : autant dire qu’on a intérêt à réserver ! En revanche, et c’est plutôt une bonne surprise, les tarifs pratiqués restent « raisonnables » par rapport à ce qui se pratique à Londres (£125 soit environ 147€ la nuit).
The Resting Room, l'espace pub de ©The Distillery

The Resting Room, l’espace pub de ©The Distillery

 

©Portobello Road, le gin made in London

©Portobello Road, le gin made in London

 

Une déco "tonic" des murs au plafond ! ©The Distillery

Une déco « tonic » des murs au plafond ! ©The Distillery

 

Ambiance chaleureuse pour les trois chambres de l'hôtel ©The Distillery

Ambiance chaleureuse pour les trois chambres de l’hôtel ©The Distillery

Débuts prometteurs

Ouvert le 16 décembre 2016, The Distillery enregistre déjà des réservations en provenance de toute l’Europe et même d’Afrique du Sud, pour le plus grand bonheur du fondateur de la marque Portobello Road, Ged Feltham. Ce dernier se félicite de ces premiers retours positifs et entend bien partager sa passion ainsi que la « London gin-making experience » avec des hôtes venus du monde entier.

Bref, gageons en tout cas que ceux qui inaugurent The Distillery pour le réveillon passeront un très bon moment ! Un concept d’hôtel qui a toutes les chances de faire des petits… En tout cas nous on y croit et on verrait bien un établissement du genre ouvrir près de chez, nous à Cognac. Une idée à creuser ?


Et vous, seriez-vous tentés par l’expérience ? Dîtes-nous tout en commentaires !


Attention, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé ! À consommer avec modération. 😉


Source : metro.co.uk

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.