Entre nature et aventure impossible de s’ennuyer dans ce coin de paradis au milieu du Laos. De la verdure, une nature tropicale abondante, des grottes, du vélo et de la bonne bouffe, Vang Vieng c’est le lieu idéal pour se ressourcer.

Vang Vieng, petite ville entre Vientiane et Luang Prabang, autrefois connue pour son côté festif où l’alcool coulait à flot et la drogue circulait facilement, est aujourd’hui un lieu tranquille où l’on vient pour admirer les paysages naturels entre amis ou en famille.

Nature Laos

Une nature omniprésente à Vang Vieng

Survoler Vang Vieng en Montgolfière

Je l’avoue faire de la montgolfière était l’un de mes rêves, alors le faire à l’autre bout du monde… je n’ai pas hésité.

Notre aventure commence vers 5h30 du matin où l’on vient nous chercher avec d’autres voyageurs pour nous emmener dans un champ au milieu des vaches. Une équipe chinoise bien rodée déplie et gonfle les ballons. On sent qu’ils ont l’habitude.

Montgolfiere

Gonflage de la montgolfière, un moment à ne pas manquer !

Le pilote s’installe, puis nous grimpons dans la nacelle où nous sommes 10 personnes. La montée  se fait tout en douceur, on sent à peine que l’on quitte le sol. Nous prenons de la hauteur et très vite le calme et le silence s’imposent. Seul le bruit du brûleur retentit.

 Les gens avec nous sont scotchés par cette sensation et ce paysage unique. Le soleil essaie de faire une percée mais le ciel restera brumeux ce jour-là. Cela n’enlève rien à ce paysage sublime. Une seconde montgolfière décolle, l’occasion de faire de belles photos vue du ciel.

Montgolfiere

Un paysage sublime pour un moment inoubliable

45 minutes plus tard nous descendons en douceur, l’équipe est là pour nous réceptionner.

Pour répondre aux questions que certains se posent : Non on n’a pas le vertige en montgolfière, non ça ne fait pas peur et non il ne fait pas spécialement  froid en haut surtout avec la chaleur du brûleur.

Combien ça coûte : 80$ les 45 minutes de vol avec la compagnie Balloons over Vang Vieng. Mais si vous faites le premier vol ça dure un peu plus longtemps car vous attendez les autres montgolfières une fois dans le ciel  et vous pouvez assister au gonflage des montgolfières

Verdict : Une expérience inoubliable que l’on vit peut être une seule fois dans sa vie, un de nos meilleurs souvenirs au Laos.

Découvrir les alentours à vélos

Un des meilleurs moyens pour découvrir Vang Vieng est de louer un vélo (ou un scooter si vous avez la flemme de pédaler). Au programme paysages uniques, petits villages authentiques, lieux où vous avez l’impression d’être seuls au monde, et beaucoup de poussière. Ne vous attendez pas à trouver de la piste cyclable goudronnée,  ici c’est plutôt piste caillouteuse et poussiéreuse, mais c’est ce qui fait tout le charme du voyage.

Côté itinéraire, on a suivi celui du lonely planet. Mais ce n’est pas bien difficile car il y a surtout une route principale.

Vaches Laos

Des vaches en liberté

Premier stop à la grotte de Tham Khan. Autant vous le dire le chemin pour y accéder est très caillouteux, si j’avais su j’aurai laissé mon vélo à l’entrée du chemin. A l’entrée de la grotte un guide nous attend avec des lampes frontales. On le suit. Au départ tout va bien, puis plus on avance plus il se met à faire chaud et humide. Notre guide éclaire un pan de la paroi pour nous montrer une araignée gigantesque (là, je commence à flipper et à ne plus vouloir mettre mes mains sur les parois car s’il y a une araignée, il y en a sûrement d’autres). On continue et là ça se complique, on rampe, on passe dans des boyaux en mode spéléologie improvisée, je me griffe les genoux, c’est hyper oppressant, je n’ai qu’une hâte sortir de ces galeries sans fin.

Petit conseil : arachnophobes et claustrophobes, passez votre chemin. Les autres anticipez des bonnes baskets et un pantalon qui ne craint rien, nous étions en short et c’était pas l’idéal.

Chemin Laos

Le chemin caillouteux qui mène jusqu’à la grotte

Après la grotte de Tham Khan se trouve Pha Ngeun, un promontoire rocheux avec une vue exceptionnelle que l’on atteint après 45 minutes d’une rude ascension. Ok, j’avoue tout je ne suis pas montée jusqu’en haut car c’était vraiment escarpé et je suis du genre maladroite. Mais mon copain a fait de superbes photos et ça avait l’air génial !

Vang Vieng Laos

C’est haut quand même !

Nous continuons notre périple à travers les villages où nous assistons à la vie locale, les enfants qui font du vélo ou qui prennent leur douche avec un seau d’eau, les paysans au travail, les vaches sur la route, et ces grandes étendues de rizières asséchées. Si vous avez la chance de visiter Vang Vieng en saison humide vous pourrez admirer de superbes rizières d’un vert vif.

Enfant Laos

On voit qu’il n’a pas l’habitude de poser pour les touristes …

Nous arrivons jusqu’à la grotte de Nang Oua Khiam qui nous semble très éloignée. Là encore on nous accompagne avec une lampe torche. Cette fois la grotte est vraiment sympa avec de grandes salles immenses, des stalactites, des stalagmites et des chauves souris. Les pierres brillent, par endroit il y a des trous profonds, cette grotte est vraiment intéressante et celle que j’ai préférée.

Bon à savoir : à l’aller c’est un faux plat, on s’en rend pas compte mais au retour on voit bien que c’est plus facile.

Petit conseil : pensez à prendre des lunettes de soleil pour vous protéger les yeux car lorsque l’on croise des voitures ou des camions la poussière vole de partout. En rentrant nous étions couvert de poussière de la tête aux pieds.

Riziere Laos

Le calme absolu. Cela doit être superbe les rizières en saison humide.

Tubing or not tubing ?

Lors de notre dernier jour à Vang Vieng il s’est mis à faire très chaud, alors on s’est dit pourquoi pas tester le tubing.

Mais de quoi elle cause ? Le tubmachin ??? Connais pas !

Le principe du tubing c’est de se laisser glisser sur une rivière à bord d’une chambre à air de tracteur. Bref c’est faire de la bouée sur une rivière.

Comme ça, ça semble sympa, genre aqualand en milieu naturel.

On arrive à la location de tubing et là il y a un peu de tout. Des jeunes, des moins jeunes mais aussi des gens quelque peu alcoolisés qui ne semblent pas vraiment être là pour la beauté des paysages…

La compagnie de tubing est bien rodée, on sent que c’est une affaire qui roule. On nous emmène jusqu’au point de départ quelques kilomètres plus loin. Nos amis festifs  font tourner le lao lao (l’alcool local) dans la camionnette, non merci pas pour nous. On nous dépose au départ et on nous propose direct des shots d’alcools gratuits car c’est compris dans le prix. Chacun fait ce qu’il veut mais mourir noyé au Laos parce que l’on a trop bu ce n’est pas vraiment notre délire.

Direction la rivière et on se lance. Au départ tout commence bien, l’eau est tiède, on rigole, on fait des photos. Très vite on se rend compte qu’il n’y a pas vraiment de courant et que l’on avance pas bien vite. On arrive à des bars au bord de l’eau et on nous propose de nous arrêter boire un verre en nous lançant une corde, nous continuons notre chemin.

Tubing

On notera tout de même que le paysage est sublime

Les paysages sont sublimes mais avouons-le, coincés sur notre bouée qui n’avance pas on commence à trouver le temps long. Quelques rapides, enfin, et surtout des rochers et là c’est le drame… mon copain qui se griffe le ventre sur les rochers…

Bref 2h30 plus tard on arrive enfin au bout, on a bien cru que l’on n’allait jamais en finir de ce truc.

Bilan : Des coups de soleil, un ventre griffé, des bras en feu à force d’avoir ramé pour aller plus vite, une grosse frayeur avec les rochers à plusieurs reprises et heureusement que mon copain me l’a dit une fois hors de l’eau :  il a vu des serpents sauter dans la rivière.

Un conseil, faites du canoë kayak, c’est beaucoup plus sympa et passez votre chemin si on vous propose du tubing.

 

Blue Lagoon

Le Blue Lagoon est sans aucun doute un lieu à éviter. On s’en doutait un peu mais comme souvent, on a voulu voir de nos propres yeux. En fait, il s’agit d’un petit bassin avec de l’eau bleue où des centaines de chinois barbotent avec leur gilet de sauvetage (ami voyageur saches qu’en général le chinois ne sait pas bien nager et a besoin d’un gilet de sauvetage dès qu’il a de l’eau jusqu’aux genoux, c’est culturel). On ajoute à cela de la musique techno à fond et le fait que tout soit payant y compris pour monter à la grotte alors que l’on vient de payer pour accéder au site… Nous avons fait demi-tour très rapidement.

Blue Lagoon

Envie de faire un plongeon ? Moi pas !

On mange quoi et où à Vang Vieng ?

A Vang Vieng ce n’est pas le choix qui manque. Vous trouverez de nombreux restaurants proposant aussi bien de la nourriture locale que des plats européens. Mais également de nombreux stands de rues proposant burger, sandwich (avec du vrai pain comme chez nous) ou encore banana pancake pour les gourmands (à la banane et avec du chocolat mon préféré).

Nous avons testé :

Lao Valhalla: Venez découvrir la cuisine traditionnelle de Nouth. Nous avons adoré son poulet grillé, son curry, ses plats à base de riz frit ou encore ses bananes flambées… Si vous voulez manger local dans un cadre authentique c’est ici.

Omelette

L’omelette de Nouth au petit déjeuner: un régal !

Vang Vieng Organic Farm : Juste à côté du départ du tubing, c’est-à-dire un peu en dehors de la ville, vous trouverez un restaurant proposant des plats bio à partir de produits locaux et notamment du fromage de chèvre. Ceux qui me connaissent savent que je suis fan de fromage (complètement cheese addict)  et en particulier du fromage de chèvre (mon petit côté poitevin). Je me devais donc de tester ça. Et bien je peux vous dire que c’était très bon cette tartine de chèvre chaud au miel avec des petites frites maison. Le vin de mûres était aussi bon mais assez sucré. N’hésitez pas à vous arrêter pour une pause gourmande.

Sandwich

C’est pour qui ce bon sandwich avec du vrai pain et du fromage de chèvre ? Et non je ne fume pas si vous vous posez la question mais je n’avais pas mieux comme photo.

Sae Lao project: Sur la route pour aller au Blue Lagoon se trouve un restaurant pas comme les autres dont le projet est d’éduquer et donner un emploi à des jeunes laotiens. Une partie de l’équipe est constituée de bénévoles étrangers qui viennent passer quelques semaines ici pour développer le projet. Ce restaurant propose des plats typiques laotiens dans un cadre reposant et idyllique. Au menu : riz frit, salade de papaye verte, soupe…

Sae Lao Project

La vue est tout de même plus sympa qu’au Blue Lagoon

Pizza Luka : Je vous l’accorde ce n’est pas très original mais on avait envie de manger autre chose que du riz et des sandwichs. Ce restaurant situé dans une rue assez calme dispose d’un petit jardin bien agréable pour dîner. Les pizzas sont cuites au feu de bois et le propriétaire parle français.

Street food : De nombreux stands de street food les uns à côté des autres vous proposent tous à peu près la même chose. Les sandwichs et burgers sont très consistants et avec beaucoup de légumes. N’ayez pas peur et essayez.

Où dormir ?

Si vous voulez une bonne adresse à Vang Vieng, je vous conseille le Lao Valhalla. Il s’agit de petits bungalows confortables en dehors de la ville. L’établissement est tenu par Nouth une personne adorable qui se pliera en 4 pour que votre séjour se passe bien. C’est également une excellente cuisinière et elle prendra plaisir à vous faire découvrir la gastronomie locale comme les bananes flambées au whisky lao ou vous faire essayer le lao lao de sa maman. Derrière les bungalows se trouve un jardin tropical avec vue sur les falaises, très vite on a l’impression d’être au milieu de nul part.  Bref c’est l’adresse parfaite pour les petits budgets (environ 20$ la nuit avec petit déjeuner) qui recherchent de l’authenticité et un accueil chaleureux.

Lao Valhalla

Lao Valhalla, l’adresse incontournable à Vang Vieng

Petit conseil pour éviter les pièges:

Lors de notre balade dans Vang Vieng nous avons vu des bungalows qui avaient l’air bien sympa le long de la rivière à côté du bamboo bridge… oui sauf qu’ils sont en face de bars les pieds dans l’eau qui jouent de la musique techno genre rave party toute la journée jusque tard dans la nuit… donc faites attention lors de votre réservation.

Comment  aller à Vang Vieng?

Disons qu’il n’y a pas 15000 solutions pour aller à Vang Vieng. Que vous partiez de Luang Prabang ou de Vientiane vous avez le choix entre la route et… la route.

Enfin quand on dit route c’est plutôt un mélange de piste et de route avec pas mal de bosses et trous si vous partez de Vientiane. Et depuis Luang Prabang ça grimpe sévère dans les montagnes.

Route Laos

Route entre Vientiane et Vang Vieng, comme vous pouvez le constater ce n’est pas vraiment goudronné

Le plus rapide ce sont les minivans avec chauffeurs, par contre il faut avoir le cœur bien accroché car ils roulent comme des fous. Les bosses et les nids de poules on les prend à fond, les animaux et les gens qui traversent on klaxonne fort en espérant qu’ils se poussent sinon on pile, et les deux voies deviennent parfois des 4 voies imaginaires…si si ça passe (jusqu’au jour où ça passe pas). Je vous rassure nous sommes arrivés en entier.

Néanmoins les paysages sont sublimes surtout entre Vang Vieng et Luang Prabang.

Climat

Pour les voyageurs habitués à aller en Asie, vous remarquerez vite que le climat au Laos est légèrement différent des pays voisins. Nous y sommes allés en février et la journée il fait chaud et sec  (attention les coups de soleil) mais dès que la nuit tombe ou au petit matin il fait plus frais (15°C environ). Donc prévoir veste, pantalon et petite laine.

Bamboo Bridge

Et oui c’est moi, la preuve que j’étais bien au Laos et que j’avais mis ma petite veste le soir.

Verdict à propos de Vang Vieng

Nous avons adoré Vang Vieng surtout pour son côté nature en plein milieu du Laos. Il faut dire que l’on a vécu des expériences extraordinaires comme la montgolfière. Une sensation de bout du monde, d’une vie hors du temps où l’on prend le temps d’apprécier chaque instant.

Quelques galères aussi ou mauvaises expériences mais c’est ce qui fait le charme du voyage et les souvenirs que l’on aime raconter aux amis (promis les amis j’arrête de vous saouler avec l’histoire du scooter qui m’est rentré dedans alors que j’étais en vélo).

Et puis on a fait de très belles rencontres entre Nouth au Lao Valhalla, Vic et Adrienne de As we roam avec qui on a passé une super soirée à goûter la cuisine de Nouth en testant le Lao Lao au scorpion de sa maman, ces deux jeunes français avec qui on a partagé un déjeuner avant le tubbing, ou encore ces enfants qui ont fait du vélo avec nous… Parce que c’est aussi ça le voyage : échanger et partager des bons moments avec des inconnus.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.