Black friday par-ci, black friday par-là ! Cela fait des jours que vos boîtes mail débordent de messages et que vous êtes saturés de sms avec toujours ce même objet : « black friday ». À l’instant même où nous écrivons cet article un pop-up « black friday » s’est même installé sur notre outil de back office, permettant de gérer notre blog. Mais connaissez-vous l’origine et l’histoire de cette tradition dont les marques se sont emparées pour augmenter leurs ventes et vous faire consommer davantage ?

Le black friday, une tradition américaine

Les Etats-Unis, première puissance mondiale, n’en finissent pas de nous influencer. Il y a environ 25 ans, Halloween débarquait en France. Bon, à la base Halloween, c’est surtout une fête celtique importée aux USA par les immigrés Irlandais… Parce que le Vieux Continent a aussi son influence sur le Nouveau Monde, non mais !

Homme sur son ordinateur pendant le black friday
En France, les achats se font majoritairement sur Internet pendant le black friday ©Linus Schutz / Pixabay

Depuis 2013, c’est le phénomène du black friday qui nous envahit. Et s’il y a moins de sorcières qu’à Halloween, les promotions sont parfois monstrueuses. Alors, d’où vient ce vendredi noir que les publicitaires de l’Hexagone nomment aussi « vendredi fou » ? Hé bien, il s’agit du vendredi de Thanksgiving, le dernier vendredi du mois de novembre.

Merci Thanksgiving

Thanksgiving est une fête dont vous avez sûrement déjà entendu parler. On la retrouve souvent dans les séries et films américains. Et sa dinde graciée par le Président Américain fait chaque année la une des journaux.

carte postale vintage illustrant Thanksgiving
Carte victorienne illustrant les deux ingrédients indispensables du repas de Thanksgiving : la dinde et la citrouille ©Karen Arnold / Pixabay

Thanksgiving, signifiant « action de grâce », se fête dans plusieurs pays, mais principalement aux USA et au Canada. Mais pas aux mêmes dates. Aux Etats-Unis, Thanksgiving se déroule toujours le dernier jeudi du mois de novembre. Et ce jeudi est, avec le vendredi qui suit, fériés.

Cette fête a été instaurée par Abraham Lincoln pour célébrer l’aide apportée par les autochtones aux passagers survivants, débarqués du navire anglais Mayflower en 1620.

Pour les Américains, c’est une fête ultra importante, plus que Noël et au moins autant que le 4 juillet, la fête nationale. Les familles font des centaines de kilomètres pour se réunir et passer ce long week-end festif ensemble. Les routes sont alors saturées avec d’énormes embouteillages. Les aéroports sont envahis et les avions affichent complet.

embouteillages sur un pont à New York
Les embouteillages new-yorkais © Pierre Blaché / Pexels

Le lendemain de la fête, le vendredi donc, les Américains en profitent pour commencer leurs achats de Noël et se ruent dans les magasins. Ce vendredi devient le jour de l’année ou les Américains dépensent le plus.

Les routes noires de monde et la cohue dans les boutiques ont donné naissance à l’appellation « black friday », vendredi noir. Les commerçants ont, quant à eux, vite compris qu’ils pouvaient attirer encore plus de clients en offrant des super promotions ce jour-là. C’est ainsi qu’est né le black friday, tel qu’on le connaît.

Il existe bien sûr d’autres versions, mais c’est celle-la la plus répandue. Et après avoir passé quelque temps aux Etats-Unis, c’est souvent l’histoire qui nous est contée.

Alors, après Halloween et le black friday, nous fêterons peut-être Thanksgiving en France dans quelques années, qui sait.

Et vous, êtes-vous adepte du black friday ? Ou au contraire, fuyez-vous la consommation de masse ? Dites-nous tout en commentant cet article !

Vous souhaitez en savoir plus sur les Etats-Unis et son histoire, lisez aussi :

Photo à la une ©freestocks.org / Pexels

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.